Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


De la conservation et entretien des vieux livres !

Publié par HEURTEBISE sur 23 Octobre 2014, 14:20pm

Catégories : #Infos Heurtebise

~~Quelques conseils pour conserver les livres anciens !

Première partie.

Déjà l’atmosphère dans laquelle vous allez conserver vos livres anciens est primordiale. Il faut à tout prix éviter les atmosphères humides, renfermées (greniers ou sous-sol) pour éviter les risques de contamination par moisissure et les odeurs. Il est conseillé de conserver vos livres et papiers anciens dans des pièces ventilées, sur des rayonnages de bibliothèques qui ne sont pas directement en contact avec la lumière du soleil et à la proximité du chauffage central. (Attention aux dos insolés !)

Lors de leur mise en place sur vos rayonnages, évitez de trop serrer les livres. Le stockage debout des livres n’est pas déconseillé, sauf pour les ouvrages les plus fragiles ou les grands in-folio qu’il vaut mieux conserver à plat. L’humidité est l’ennemie naturelle du papier car lorsqu’il se gorge d’eau, il se dégrade rapidement (tâches d’humidité, dissolution de l’encre, déformation des reliures…).

L’humidité accélère également la prolifération de micro-organismes (moisissures et bactéries). Un livre contaminé amène rapidement à une bibliothèque entièrement contaminée ! Comme pour les tableaux, il est conseillé d’avoir un taux d’humidité relative le plus proche des 50% et une température aux alentours de 18°C. L’important reste que les conditions climatiques ne varient pas brusquement. Certains micro-organismes se nourrissent du papier. Ce type d’infestation a de forte probabilité d’avoir lieu lorsque le taux d’humidité relative atteint les 60 % et la température entre 18 et 23°C. Ils ne l’ingèrent pas tel quel mais sécrètent des acides qui décomposent le papier et leur permettent de digérer la cellulose. Une infestation de bactéries se repère donc à l’aide d’indices : taches d’humidité ou colorées, duveteuses, formes circulaires et répétitives, manques, odeur forte…

– Missal of Ludwig of Teck. - Manuscrit illustré par un Maître de la cour de Habsbourg entre 1430 et 1435. Adjugé 1.259.000 euros le 6 juillet 1914 par Christie’s à Londres.

– Missal of Ludwig of Teck. - Manuscrit illustré par un Maître de la cour de Habsbourg entre 1430 et 1435. Adjugé 1.259.000 euros le 6 juillet 1914 par Christie’s à Londres.

~~Pour remédier à une infestation de moisissures ou de bactéries de vos ouvrages les plus précieux, le meilleur remède est l’anoxie (privation d’oxygène). Adressez-vous dans ce cas à un professionnel de la restauration et la conservation des papiers et livres anciens. Pour diminuer substantiellement les risques de contamination des livres par les micro-organismes, il est conseillé de dépoussiérer régulièrement la pièce où vous entreposez vos livres. En effet, les spores de moisissures et la nourriture des contaminants biologiques se trouvent majoritairement dans la poussière. Le Bulletin des Bibliothèques Françaises préconise un certain nombre de conseils pour le dépoussiérage de vos ouvrages anciens : Utiliser un aspirateur à filtre absolu de puissance variable équipé de différents embouts ; à défaut, des chiffons non pelucheux et des brosses souples peuvent être utilisés, mais la poussière risque d’être remise en suspension dans l’air. Veiller à adapter la puissance d’aspiration et les brosses à la nature et à l’état des documents. Dépoussiérer les parties les plus exposées (tranches, dos, plats, fonds de cahier).

Pour les traces de moisissures : si un dépoussiérage a été préconisé, il faut le faire page à page. (Si la lithographie a une réelle valeur autre qu'esthétique ou sentimentale, il est préférable de la confier à des mains expertes, spécialistes des "vieux papiers", et beaucoup plus amènes d'estomper les traces du passé en respectant au mieux l'œuvre. Cette méthode de restauration reste parfois agressive pour un support qui a traversé des dizaines d'années, et parfois des siècles, alors il vaut mieux ne pas dépasser deux traitements successifs. Cela à un coût, mieux vaut demander un devis). Dépoussiérer aussi le conditionnement du document...

– Saint Augustin - Opera Omnia – Bâle, Froben (1528-1529), Edition princeps des œuvres complètes, 10 volumes in folio dans leur reliure d’époque en peau de truie estampée de multiples encadrements à motifs végétaux. Adjugé 320.000 euros le 18 mai 2010 par Sotheby’s à Paris.

– Saint Augustin - Opera Omnia – Bâle, Froben (1528-1529), Edition princeps des œuvres complètes, 10 volumes in folio dans leur reliure d’époque en peau de truie estampée de multiples encadrements à motifs végétaux. Adjugé 320.000 euros le 18 mai 2010 par Sotheby’s à Paris.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents