Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


Un grand magazine de la presse française disparait…

Publié par HEURTEBISE sur 25 Novembre 2014, 14:36pm

Catégories : #Infos Heurtebise

« Le Spectacle du Monde », mensuel d’actualité politique, géopolitique et culturelle a définitivement terminé de paraître avec son dernier numéro (N° 613) de Juillet 2014 ! 52 ans d’existence… Une belle aventure journalistique. Le spectacle du Monde est créé en avril 1962 par Raymond Bourgine (1925-1990) – (*), fondateur, en 1957, de la Compagnie française de journaux (CFJ), alors éditrice de l'hebdomadaire Finance (qui deviendra, en 1966, Valeurs actuelles). Éditrice de Valeurs actuelles et du Spectacle du Monde, la CFJ a pris le nom de Valmonde & Cie en 1982. Depuis 2000, cette dernière édite également le trimestriel « Jours de chasse ».

Placé au carrefour de toutes les droites par son fondateur, tout en étant ouvert à d'autres horizons, le Spectacle du Monde s'est placé sous le patronage intellectuel de Pascal, dont ce précepte figure, depuis sa création, en exergue de chaque numéro : « Il faut de l'agréable et du réel ; mais il faut que cet agréable soit lui-même pris du vrai. » La revue s'était récemment renouvelée en consacrant, dans chaque livraison, un dossier central thématique d'une quarantaine de pages (en plus des articles politiques, géopolitiques et culturels habituels). Parmi les derniers dossiers publiés : l'immigration (octobre 2010), l'armée française (février 2011), les trésors du patrimoine français (juillet-août 2011), la grande faillite de l'Éducation (septembre 2011), la Russie, vingt ans après la chute du communisme (novembre 2011), Notre histoire de France (décembre 2011)…

En juillet 2014, la revue publie son dernier numéro (le double numéro de juillet-août), car elle est devenue non rentable aux yeux du groupe Valmonde, malgré ses 16 500 abonnés ! (cf. l’article de Caroline Parmentier, « Le Spectacle du Monde disparaît », Présent, N° 8149,‎ 21 juillet 2014.) Source : Wikipédia
 

Un grand magazine de la presse française disparait…

« Cette revue fondée par Raymond Bourgine en 1962, a, tout au long de son existence, représenté l’un des fleurons de la presse « de droite », tant par la qualité des plumes qu’elle accueillait (de Pierre Gaxotte à Éric Zemmour, en passant par Michel de Saint-Pierre et Patrice de Plunkett…) que par l’élégance de sa forme, le soin apporté à sa mise en page et à ses illustrations. Le mensuel « d’actualité politique, géopolitique et culturelle » appartenait au groupe Valmonde, également propriétaire de l’hebdomadaire « Valeurs actuelles ». Malgré ses 16 500 abonnés, c’est le manque de rentabilité du titre qui a été mis en avant pour décider la cessation de sa publication. Cependant des questions de « ligne politique » seraient également entrées en ligne de compte, « Le Spectacle du monde » ayant toujours joué la carte d’une large ouverture à droite, offrant notamment ses colonnes à des membres de la « Nouvelle Droite » comme Alain de Benoist ou Michel Marmin. Un positionnement qui ne serait plus en adéquation avec l’orientation très libérale et pro-sarkozyste du titre phare du groupe, « Valeurs Actuelles ». Après plus de 52 ans d’existence, le mensuel disparaît donc des kiosques, réduisant encore un peu plus le nombre de titres de presse d’opinion. »

Sources : O.J.I.M. – Observatoire des journalistes et de l’information médiatique.

 

Quelques grandes plumes qui firent la réputation et la renommée de ce magazine : Robert Poulet – Pierre Gripari - François Brigneau - Alexandre Vialatte- Lucien Rebatet (F. Vineuil) – Pierre Gaxotte - Michel de Saint Pierre – Philippe Conrad – Patrice de Plunkett – Michel Marmin – Alain de Benoist – Michel Mourlet – Eric Zemmour – Bertrand de Saint Vincent – François d’Orcival – Marie Laure Castelnau – etc…

 

(*) Descendant d'une famille d'armateurs originaire de La Rochelle, fils d'une Dionysienne et d'un Saint-Pierrois habitant près de la Rivière Langevin, Raymond Bourgine passe son enfance à la Réunion, hormis quelques intermèdes à Madagascar. C'est ainsi qu'il se retrouve dans la même école maternelle que Raymond Barre puis dans le même lycée que lui avec Auguste Legros, Jacques Vergès et son frère Paul : le Lycée Leconte-de-Lisle de Saint-Denis. Partisan de l'Algérie française, il est membre en des Comités Tixier, et milite à l'élection présidentielle française de 1965 pour la candidature de Jean-Louis Tixier-Vignancour. À sa filiation politique et sentimentale à Antoine Pinay, Raymond Bourgine en ajoute une autre à Georges Pompidou, dont il apprécie qu'il ait su redonner à la France le goût de l'industrie. C'est par le biais de ce dernier qu'il rencontre Jacques Chirac, qu'il soutiendra en toutes circonstances par la suite, de sa campagne pour la mairie de Paris en 1977 à l'élection présidentielle de 1988. Raymond Bourgine est élu au Sénat le 25 septembre 1977 avec le groupe des indépendants. Il est réélu le 28 septembre 1986 sous étiquette RPR. Il ne retourne à la Réunion qu'en 1972. À compter de 1982, il y séjourne régulièrement chaque année. Il meurt en 1990 à l'âge de 65 ans.

Sources : Wikipédia.

Raymond Bourgine

Raymond Bourgine

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents