Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


Histoire et doctrines des sectes bouddhiques japonaises

Publié par HEURTEBISE sur 29 Décembre 2014, 15:52pm

Catégories : #Beaux livres

STEINILBER OBERLIN (E) :

Les sectes bouddhiques japonaises. Histoire, doctrine philosophique, textes, sanctuaires... Editions Crès. 1930. In 8 relié 1/2 toile bleu-grise : reliure récente et de qualité. Dos lisse. Pièce de titre en basane rouge. Couvertures d'origine conservées. 347 pages. Orné de 95 illustrations hors texte. Bel exemplaire. « Sectes Koushia, Jo-Jitsou, Sanron, Hosso, kegon, Tendai, Shingon, Zen, Jôdo, Shinshu, Nitchiren. »

Ouvrage mis en vente et référencé HE-17534 à la Librairie Heurtebise.
 

Histoire et doctrines des sectes bouddhiques japonaises

Deux exemples de spiritualités expliqués dans l’ouvrage de Steinilber-Oberlin :

La secte Tendai (est le mot équivalent japonais pour Tiantai), une secte bouddhiste chinoise. En 804, l'empereur Kammu envoie le moine Saichô (767 - 822) étudier en Chine. Ce dernier revient avec l'enseignement de la secte chinoise Tiantai mais aussi le Chan et le Zhenyan. A son retour en 805, Saichô crée un petit monastère (et un centre de formation qui propose un cursus de 12 ans) appelé Enryakuji dans la montagne Hiei. En 823, l'Enryakuji est le second temple (après le Todaiji) à être un centre d'ordination indépendant. Il ne tarde pas, grâce aux faveurs de la cour, à devenir le centre religieux le plus important du Japon. Il sera détruit au XVIème siècle. Caractéristiques de cette doctrine : - Amalgame de bouddhisme et de shintoïsme - Tout le monde peut trouver le salut en combinant étude des écritures, charité et observances religieuses - Importance du Sutra du Lotus qui souligne l'importance de l'art - Discipline stricte orientée uniquement vers la pratique religieuse (en réaction au laxisme et à la corruption des monastères de Nara) Cette secte est encore active aujourd'hui.

 

La secte Shingon (眞言 ou 真言?) est une école bouddhiste japonaise, fondée au VIIIe siècle par le moine Kūkai (空海) qui reçut le titre posthume de Kobo Daishi, le grand instructeur de la Loi1. Le mot Shingon signifie « parole vraie »; c'est la traduction japonaise du mot sanskrit mantra qui désigne la prière mystique en Inde. Son idéal se résume dans la phrase « Sokushin-Jōbutsu », qui signifie « devenir bouddha dans cette vie avec ce corps ». Avec environ 12 millions de fidèles c'est un des courants majeurs du bouddhisme japonais et l'une des plus anciennes lignées du bouddhisme tantrique, le vajrayana.

- Les sectes bouddhiques - page de titre -

- Les sectes bouddhiques - page de titre -

Il y aurait 160 000 groupuscules religieux au Japon, dont 1600 nouveaux mouvements religieux (NMR), parmi lesquels de véritables sectes. La plupart de ces NMR se livrent à un prosélytisme efficace en raison d’un phénomène de mode envers le bouddhisme en Occident. Certains d’entre eux se sont déjà fait connaître en France : Sukyo Mahikari, la Soka Gakkai, La Nichiren Shoshu, l’Eglise Messianique Mondiale, Le Zen macrobiotique. Plusieurs de ces groupes ont été cités dans les 2 derniers rapports parlementaires français (1995, 1999) consacrés aux nuisances des sectes. Le Japon étant un gros exportateur de NMR vers l’Occident, via les USA. Ces mouvements aux noms exotiques pourraient concourir à une meilleure compréhension globale de la religiosité nippone et à mieux appréhender les mouvements " philosophiques " se présentant aux occidentaux sous les honorables étiquettes du bouddhisme ou du Zen. Il est recommandé d’évaluer les éventuels dangers ou nuisances potentielles ou effectives de ces NMR, souvent pro-nippons, lorsqu’ils prétendent guérir toutes les maladies, connaître l’avenir et toutes les lois cosmiques et les moyens infaillibles de remédier à tous les problèmes, moyennant l’obéissance à des règles précises. Parmi ces règles, nous trouvons fréquemment celles qui consistent à s’exorciser et à se purifier au travers d’offrandes et d’ascèses, d’engagement à la vie monacale et appliquées de manière standard à tous les adeptes sans égards pour leur situation de famille ou leurs différences culturelles. (Cf. G.E.M.P.P.I. -

"Groupe d’Etude des Mouvements de Pensée en vue de la Protection de l’Individu".

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents