Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


L’influence de Jean Jacques Rousseau, Dijon et l’Académie !

Publié par HEURTEBISE sur 9 Décembre 2014, 16:07pm

Catégories : #Beaux livres

L'Académie de Dijon a été fondée par Hector-Bernard Pouffier, doyen du Parlement de Bourgogne, en 1725. Elle reçut ses lettres patentes en 1740. En juillet 1750, l'Académie de Dijon couronna « le Discours sur les sciences et les arts » de Jean-Jacques Rousseau. « Le Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes » est également le fruit d'un concours lancé par l'Académie de Dijon.

 

En relation avec le « discours sur les sciences et les arts » de Rousseau voici un ouvrage concernant l’influence du philosophe et moraliste dans la pensée de Goethe.

Valentine Brunet : « L'influence de Rousseau sur les idées politiques et sociales et sur la sentimentalité de Goethe ». Thèse pour le Doctorat ès Lettres. (Université d'Aix en Provence). Imprimerie régionale de Toulouse. 1932. in 8 broché de 113 pages. Bibliographie. Bon exemplaire.

Ouvrage mis en vente et référencé HE 17516 à la librairie Heurtebise
 

- Première édition -

- Première édition -

- Première de couverture -

- Première de couverture -

Le Discours sur les sciences et les arts est un texte de Jean-Jacques Rousseau écrit dans le cadre du concours de l’Académie de Dijon de 1750. Agé de 38 ans, Jean-Jacques Rousseau donne la parole au héros romain Fabricius par la prosopopée dans son Discours. Lauréat du concours, Rousseau voit son essai fort commenté et lui doit sa célébrité, bien avant son opus magnum « Du contrat social ». Comme le veut le concours, le discours répond à une question : il s’agissait alors de déterminer « Si le rétablissement des sciences et des arts a contribué à épurer les mœurs ». Farouche critique des pratiques de son temps, l’auteur présente en deux parties une diatribe contre les sciences et les arts, qui bien loin d’épurer les mœurs éloignent les hommes de la vertu. Contre le savoir incertain et inutile, Rousseau valorise l’ignorance et la simplicité vertueuse. Il attaque le raffinement et l’affinement des hommes habitués aux sciences et aux arts, et leur oppose une image d’hommes vigoureux et guerriers. Selon Rousseau, les sciences et les arts n’ont fait que corrompre les mœurs et camoufler le joug des tyrans en occupant les hommes à des futilités et leur faisant oublier leur servitude. Délétères au plus grand nombre, sciences et arts ne nuisent toutefois pas aux grands hommes tels René Descartes ou Isaac Newton. Le roi Stanislas Leszczynski a publié une « Réponse au discours » qui a remporté le prix de l’Académie de Dijon.

Sources : Wikipédia.

Ce texte est disponible en librairie : Jean-Jacques Rousseau. « Discours sur l’origine de l’inégalité, Discours sur les sciences et les arts » - Garnier-Flammarion - 1992 - (ISBN 2-08-070243-2).

- L'ancienne académie à Dijon -

- L'ancienne académie à Dijon -

- Plaque sur le mur de l'ancienne Académie à Dijon - Proche rue Verrerie -

- Plaque sur le mur de l'ancienne Académie à Dijon - Proche rue Verrerie -

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents