Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


Anniversaire de la mort de Louis XVI, le 21 janvier 1793 !

Publié par HEURTEBISE sur 21 Janvier 2015, 10:21am

Catégories : #Beaux livres

Paul et Pierrette Girault de Coursac sont deux auteurs français spécialisés dans l'étude de la vie de Louis XVI et Marie-Antoinette. Ils sont connus pour avoir exploré des documents qui n'ont pas été exploités depuis leur archivage (ouverture de fonds sur la fin de l'ancien régime et la Révolution française aux archives d'État d'Autriche à Vienne puis dans celles de Londres et à Paris aux archives nationales et aux archives du ministère des affaires étrangères).
 

GIRAULT DE COURSAC. « Louis XVI roi martyr ? » Editions Librairie Téqui. 1976. in 12 broché de 86 pages. "Le calvaire de la plus noble victime de la Révolution !"

Ouvrage mis en vente et référencé HE-17704 à la Librairie Heurtebise.

- 1ère de couverture -

- 1ère de couverture -

Les travaux, accomplis par le couple Girault de Coursac durant près de trente ans, ont abouti à de nouvelles visions sur Louis XVI et sur la connaissance des évènements de son règne et de la Révolution française.

Voici le résumé de quelques nouvelles thèses : L'éducation de Louis XVI était intellectuellement très complète. Louis XVI aurait eu plusieurs lignes directrices durant son règne qu'il aurait toujours suivies, comme le refus de la guerre civile et de ce qui pourrait la déclencher. Louis XVI n'aurait jamais été gouverné par ses ministres. Louis XVI n'aurait jamais été gouverné par son épouse , au contraire Marie-Antoinette qui, quand elle s'intéressait aux affaires politiques, était manipulée par différents clans dont celui des Autrichiens, comme le montre la mise au jour de correspondances avec sa mère, son frère, Mercy-Argenteau et plus tard avec le comte d'Artois, Fersen et d'autres émigrés. Durant la Révolution, il aurait bien mené une politique cohérente, visant à jouer le jeu qu'on lui aurait imposé. La politique menée par Marie-Antoinette durant cette période l'aurait été à son insu. Les lettres adressées à des souverains étrangers en leur demandant de l'aide et présentées comme de lui seraient des faux émanant de la reine et de son entourage. La découverte de l'armoire de fer, lors de l'instruction préalable au procès du roi Louis XVI, constituait une machination élaborée par le ministre de l'intérieur nommé depuis le 10 août 1792 Roland pour accuser le roi de complot et de dissimulation de ces dits agissement contre la patrie ; or, ces pièces issues de différents cabinets des Tuileries ont fait l'objet d'un inventaire par une commission de douze conventionnels créée dès le 20 novembre 1792, jour de la découverte de Roland. Ces pièces sont disponibles aux archives nationales) et qui ont ainsi exploités par le couple Girault de Coursac.

Sources : Wikipédia.

BARRIERE (F). « La cour et la Ville sous Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, ou révélations historiques, tirées de manuscrits inédits. » A Paris, chez Dentu. 1830. In 8 relié 1/2 toile percaline grise. 426 pages. Bon exemplaire. "Barrière était l'éditeur des Mémoires de Madame Campans et des Mémoires de Brienne. Cet ouvrage relate des anecdotes historiques et littéraires concernant le Président Bouhier (*)..."

Ouvrage mis en vente et référencé HE-9033 à la Librairie Heurtebise.

© Libairie Heurtebise

© Libairie Heurtebise

Un ensemble d’anecdotes historiques et intrigues de cour qi causèrent l’exil de Mlle Choin en 1694 ; parades inédites de Collé, représentées par de très grands seigneurs, sur leurs petits théâtres, « les deux Gilles » de 1700 à 1760 ; Relation d’un officier échappé des prisons d’Aunay et de Vannes, après l’Affaire de Quiberon en 1795 ; Souvenirs écrits par Mlle de*** 1786-1815 ; Cabinet des objets réservés.

 

(*)Jean Bouhier, né en 1673 à Dijon où il est mort le 17 mars 1746, est un jurisconsulte et magistrat français, également historien, traducteur, bibliophile et érudit renommé. On lui doit des «Souvenirs », extraits d’un manuscrit autographe inédit et contenant des détails curieux sur divers personnages des XVIIe et XVIIIe siècle (1866) ainsi qu’une Correspondance littéraire (1974) et différentes œuvres, dissertation et même un « Traité de la dissolution du mariage pour cause d’impuissance, avec quelques pièces curieuses sur le même sujet » (1735) !

 « Le président Bouhier » par Nicolas de Largillierre.

« Le président Bouhier » par Nicolas de Largillierre.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents