Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


LE CABARET DE LA LUNE ROUSSE !

Publié par HEURTEBISE sur 30 Mars 2015, 14:47pm

Catégories : #Beaux livres

Le Logiz de la Lune Rousse, plus connu sous son nom abrégé "La Lune Rousse", est un célèbre cabaret parisien, fondé en novembre 1904 par Dominique Bonnaud et Numa Blès et disparu en 1964.

Voici un document humoristique présentant des caricatures et des petits textes amusants.

Ecole montmartroise de la Lune Rousse. Programme des cours (58 rue Pigalles - Paris). Jean Marsac et Rémi Raynaud, directeurs. Impression Surugue. Sans date, circa 1950. Petite brochure de 28 pages. Format : 12 X 15,5cm. Avec plusieurs dessins humoristiques : caricatures par Rob (*), et les fac-similés des compositions des candidats admissibles à l'oral. Bon état. "Petite curiosité concernant le cabaret La Lune Rousse, rue Pigalle, avec 10 dessins et textes amusants ! Pour les collectionneurs de music-hall. Rare !"

Ouvrage mis en vente et référencé HE-19696 à la Librairie Heurtebise.
 

- 1ère de couverture -

- 1ère de couverture -

Numa Blès s'est inspiré pour baptiser son cabaret du nom de celui qu'en collaboration avec Théodore Flaville il a ouvert en 1891 à Marseille : La Lune Rousse. L'établissement parisien ouvre au 36, boulevard de Clichy dans le 18e arrondissement. Il est ensuite transféré 58 rue Pigalle, en 1914 à l'emplacement du Tréteau de Tabarin, où Dominique Bonnaud le dirige en collaboration avec Georges Baltha, puis avec Léon Michel, lequel par la suite présidera seul aux destinées de cette « Comédie-Française de la chanson », comme se plaisent à le nommer Maurice Donnay, Romain Coolus ou encore Sacha Guitry.

De 1941 à 1944, la Lune-Rousse fut dirigée par Augustin Martini. Après une courte fermeture, elle rouvrit ses portes jusqu'en 1964 sous la direction de Jean Marsac et Rémy Raynaud. La Lune-Rousse, placée sous le parrainage de Villon (sur son manteau d'arlequin s'inscrivait : « Il n'est bon bec que de Paris »), a conservé jusqu'à sa fermeture l'esprit classique du Chat-Noir. Lorsqu'il ferme définitivement ses portes en 1964, il est 58, rue Victor-Massé (9e arr.). À sa première adresse, boulevard de Clichy, se trouve aujourd'hui le théâtre de Dix heures.

LE CABARET DE LA LUNE ROUSSE !

(*) Rob, dessinateur : S’agit-il de Rob-Vel ? De son vrai nom Robert Velter (1909-1991), qui est un dessinateur français de bandes dessinées, célèbre pour avoir créé le personnage de Spirou. Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne…

De nombreux chansonniers s'y sont fait entendre : P. Weil, V. Tourtal, R. P. Groffe, V. Hyspa, P. Dac, Secrétan, J. Bastia, Pierre Ferrary, Gabriello, Goupil, J. Breton, R. Souplex, René-Paul, R. Bour, Sarvil, J. Cathy, Jamblan, Roméo Carlès, J. Rieux, Mauricet, Pierre Destailles, Jacques Morel, V. Vallier, J. Rigaux, Bradlay, Geo Charley, Ch. Cluny, Henri Cor, Henri Bry, Pierre Jacob, etc…

Sources : Wikipédia.

LE CABARET DE LA LUNE ROUSSE !
Numa Blès et Dominique Bonnaud, fondateurs de La Lune Rousse.

Numa Blès et Dominique Bonnaud, fondateurs de La Lune Rousse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mric 01/05/2016 23:42

Bonjour,
Je tombe par un hasard googlien sur votre blog et il se trouve que j'ai la réponse (tardive) à votre question à propos de ce dessinateur qui signait "Rob" : Il s'agit de Jacques Robert.
Selon l'excellent Dico Solo, "Mécanicien, ajusteur, retoucheur se met à la caricature incité par Arsène Brivot. Travaille dans les années cinquante et disparaît de la presse. Programmes de cabarets de chansonniers, couvertures de partitions musicales. Son style léché doit beaucoup à Cabrol, le talent en moins, mais saisit bien la ressemblance ; pouvait faire illusion."
Il a entre autres travaillé pour La Vie Parisienne et pour L'Equipe.
Solo avait la dent dure dans ses appréciations, mais c'était un admirateur inconditionnel du talent éclatant de Cabrol... ceci explique sans doute cela.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents