Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


Etudes critiques de la littérature, de Racine à Jacques Bainville…

Publié par HEURTEBISE sur 8 Septembre 2015, 13:35pm

Catégories : #Beaux livres

PIERRE GILBERT : La forêt des Cippes. Essais de critiques. Introduction et notes par son ami E.M. A Paris, chez Champion. 1918. Complet en 2 volumes in 12 brochés. 535 et 485 pages. Avec un portrait photo en frontispice. Une planche en fac-similé d’une lettre de Pierre Gilbert. Et joint une carte de visite de « Madame Pierre Gilbert Crabos ». - "Le Prince de Ligne, Racine, Boileau, le sémitisme au théâtre, Jules Lemaître, Anatole France, Charles Maurras, Jacques Bainville, Léon Daudet, etc..." Bon exemplaire.

Ouvrage mis en vente et référencé EMHE 534 à la librairie Heurtebise.
 

Etudes critiques de la littérature, de Racine à Jacques Bainville…

Pierre Gilbert Crabos, dit Pierre Gilbert, né à Paris le 14 juin 1884 et mort le 8 septembre 1914, est un écrivain, critique littéraire, journaliste et militant royaliste français. Jeune disciple de Charles Maurras, il est, sous le nom de plume de Pierre Gilbert, l'un des principaux animateurs de « la Revue critique des idées et des livres » aux côtés de Jean Rivain, Eugène Marsan, Henri Clouard et Jean-Marc Bernard. Il tient également la chronique théâtrale du quotidien royaliste l'Action française et y donne des articles de critique littéraire. Il participe aux tentatives de rapprochement entre syndicalistes révolutionnaires et néo-royalistes, sous l'égide du Cercle Proudhon. Il tombe, à la tête de sa section, le 8 septembre 1914, dans les combats pour la défense de Vitry-le-François. Son destin, dira Maurras, figure « dans la gloire de notre deuil, la jeunesse pure ». Il avait épousé à Paris le 16 décembre 1912 Valia Bernard de Courville, dont il eut une fille.

Sources : Wikipédia.

- 1ère de couverture - Tome 1 -

- 1ère de couverture - Tome 1 -

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents