Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


Le portrait de Dorian Gray ou les stigmates de la dépravation.

Publié par HEURTEBISE sur 7 Janvier 2016, 15:22pm

Catégories : #Beaux livres

Oscar Wilde : « Le portrait de Dorian Gray ».

Traduction par Anne Marie Hertz. Les Amis du Club du Livre. Mars 1958. In 12 relié pleine toile verte. 1er plat orné d'un médaillon contre-collé. 234 pages. Impression sur papier bouffant de luxe. Exemplaire numéroté du tirage (N° 26). Bon état, intérieur frais.

Ouvrage mis en vente et référencé HE 20175 à la librairie Heurtebise. 15 €

 

Le Portrait de Dorian Gray (The Picture of Dorian Gray) est un roman d'Oscar Wilde, publié en 1890 (révisé en 1891) et écrit dans le contexte de l'époque victorienne. L'auteur y inclut des thèmes relevant de l'esthétique tels que l'art, la beauté, la jeunesse, la morale, l'hédonisme, etc. Le roman est fantastique, mais aussi philosophique, et met en lumière la personnalité équivoque du dandy irlandais ainsi que le courant décadentiste, ce qui suscite de virulents échanges de lettres entre Wilde et plusieurs journaux très critiques jugeant l'œuvre « répugnante ». C'est également l'unique roman de Wilde dans toute sa carrière. Source : Wikipédia.
 

- 1er plat de couverture -

- 1er plat de couverture -

"Comme c'est triste! Je vais devenir vieux, horrible, effrayant. Mais ce tableau n'aura jamais un jour de plus qu'en cette journée de juin... Si seulement ce pouvait être le contraire! Si c'était moi qui restais jeune, et que le portrait lui vieillit! Pour obtenir cela, pour l'obtenir, je donnerais tout ce que j'ai! Oui, il n'y a rien au monde que je refuserais de donner! Je donnerais mon âme pour l'obtenir! "

Tels sont les mots que prononce le héros en admirant son propre portrait, que vient d'exécuter Basil Hallward, son ami peintre. Il tremble en pensant à sa jeunesse que le temps va emporter. Erreur funeste, car son vœu sera exaucé : l'aristocrate anglais va, certes, pouvoir rester éternellement jeune, mais ce vœu a un coût : c'est son portrait qui vieillira à sa place et qui sera progressivement marqué par les ans, les vices et les crimes.

Mesurant mal les conséquences de ce pacte, Dorian Gray célèbre les joies du temps présent. Libéré de tout obstacle, il goûte les plaisirs faciles. Très rapidement, il est gagné par la débauche et la dépravation et ne prône que jouissance, cynisme, et perversion. Incapable d'éprouver le moindre remords, il ne craint pas de devenir un assassin. Si les années passent, le visage éblouissant de Dorian Gray, lui, ne subit aucune altération. C'est son portrait, protégé de tout regard, qui accumule les stigmates de sa dépravation.

Un soir, Dorian Gray prend peur devant cet horrible tableau. Dans un geste désespéré, il le lacère avec un poignard. En fait, ce couteau, c'est son propre coeur qu'il transperce. Au même moment son visage se métamorphose en celui du vieillard qu'il aurait dû être, abîmé par les cicatrices de la débauche. Le portrait, lui, reprend son éclat originel : celui d'un jeune homme à la beauté insolente.

Le portrait de Dorian Gray ou les stigmates de la dépravation.

… et pour comprendre le personnage à travers un petit texte romancé…

HEURTEL Sébastien : « Oscar Wilde, ermite mondain ». Editions du Presse Temps. Collection "Figure". 2003. Petit in 12 de 94 pages. Biographie sommaire. Très bon état.

Ouvrage mis en vente et référencé HE 16746 à la librairie Heurtebise. 15

On peut compter 14 adaptations de ce roman pour le cinéma ou la télévision entre 1910 et 2014 !

« Dire d'un livre qu'il est moral ou immoral n'a pas de sens. Un livre est bien ou mal écrit - c'est tout. » – O. Wilde.

Film d'Oliver Parker (2009)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents