Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


Les appellations des principaux papiers traditionnels et leurs dimensions en centimètres

Publié par HEURTEBISE sur 18 Janvier 2016, 15:42pm

Catégories : #Infos Heurtebise

Dans un précédent article ( 10 décembre 2015 ) la librairie expliquait les différents formats du livre ancien, voici aujourd’hui les appellations traditionnelles des papiers utilisés par les imprimeurs de l’époque…

Le format d’une feuille de papier rectangulaire est le couple formé par sa largeur et sa longueur. Ce format varie en fonction de l’usage de la feuille, de l’époque, et de la zone géographique. Certains de ces formats ont un nom : A4, raisin, letter, etc... Certains formats font l’objet d'une normalisation internationale (ISO) ou nationale (DIN, AFNOR, ANSI, etc.). Pour les usages courants, notamment en bureautique, le format A4 (21 × 29,7 cm) est aujourd’hui très largement répandu dans le monde, à l’exception de l’Amérique du Nord, où le format US Letter, soit 8½ × 11 pouces (21,6 × 27,9 cm), reste le plus utilisé.

Mais dans le langage de la bibliophilie il faut connaître certaines appellations qui perdurent depuis plusieurs siècles dans l’esprit des imprimeurs et des collectionneurs.
 

Papier "à la cloche"

Papier "à la cloche"

Leurs noms sont hérités des filigranes (*) qu’ils portaient quand ces papiers étaient fabriqués à la main, ce qui reste le cas pour certains papiers d’art.

Ces formats existent généralement en double et dans ce cas, la petite dimension est multipliée par deux, ou en quadruple et alors les deux dimensions sont multipliées par deux.

•Univers : 100 x 130 •Grand Aigle: 98,4 x 66,6 Plans et cadastres •Grand Soleil: 97,2 x 66,8 •Colombier: 63 x 90 •Au Soleil: 79,5 x 54,8 •Grand Jésus: 70,2 x 52,5 •Grand Lombard : 66 x 54 •Royal : 59,4 x 43,2 •Grand Raisin: 61 x 45,9 •Jésus : 56 x 76 •Raisin : 50 x 65 Dessin •Cavalier: 46 x 62 •Coquille: 44 x 56 •Ecu: 40 x 52 •Roberto : 39 X 50 Dessins anatomiques •Couronne: 36 x 46 •Tellière: 34 x 44 Ancienne administration française •Pot: 31 x 40 •Cloche: 30 x 40

Papier "à la fleur de lys"

Papier "à la fleur de lys"

Le filigrane (appelé aussi marque d’eau) apparaît en occident au 13e siècle en Italie, au 14e siècle pour la France. Il sert à identifier le fabricant ou le moulin au moyen de lettres ou de figures puis à éviter les contrefaçons. Les marques employées tendent progressivement à définir la sorte de papier (les différents types). Des contremarques apparaissent alors, faites de noms ou d’initiales en plus de la marque de sorte. La réglementation apporte elle aussi de nouvelles marques. Entre autre un arrêt royal du 27 janvier 1739 qui précise pour la France que sur le milieu d’un des deux côtés de la feuille soit mentionnés la marque de sorte, la première lettre du nom et le surnom en entier, la qualité du papier (fin, moyen, bulle, vannant, gros bon) ainsi que le nom de la province. On trouvera aussi des marques d’hommage de la part du fabricant à un grand personnage.

Un filigrane est visible à l’œil nu, en regardant la feuille face à une lumière intense. La meilleure méthode pour relever un filigrane est la technique de la bêtaradiographie, prise de vue radiographique…

Vous pouvez retrouver ces informations, et bien d’autres, dans l’ouvrage de François Baget « Glossaire des termes de bibliophilie et du collectionneur de livres anciens ». Nombreux conseils, explications et points de vue…

Ouvrage disponible sur simple demande au prix de 16.50 €. (Publication LDH – 2015).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents