Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


Les Carnets de David d'Angers !

Publié par HEURTEBISE sur 7 Février 2017, 15:41pm

Catégories : #Beaux livres

En 1809, David d’Angers (né à Angers le 12 mars 1788 et mort à Paris le 5 janvier 1856, sculpteur et graveur-médailleur français) obtient une médaille à l’Académie, et il est remarqué par son homonyme le peintre Jacques Louis David qui le prend sous son aile et le fait travailler dans son atelier. Il suit aussi l'enseignement des sculpteurs Augustin Pajou et Philippe-Laurent Roland. Ses ouvrages, exposés un peu plus tard au concours d’essai, lui permettent de bénéficier d'une pension de six cents francs votée par la ville d’Angers.

Le pouvoir royal lui confie l’exécution de la Statue du Grand Condé, qui figure dans la cour d’honneur de Versailles. En 1825, sa réputation établie, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur et, en 1826, il est élu membre de l’Institut de France et nommé, le 11 janvier 1826, professeur à l’école des beaux-arts de Paris en remplacement de Jean-Baptiste Stouf. Henri Lemaire lui succèdera en 1856.

Les Carnets de David d'Angers !

La librairie présente cette édition complète en 2 volumes :

Les carnets de David d'Angers. 1) 1828-1837 - 2) 1838-1855.

Texte intégral avec une introduction et chronologie par André Bruel. Editions Plon. Mai 1958. 2 volumes in 12 reliés 1/2 toile rouge. 432 et 476 pages. Nombreuses illustrations hors texte. Index. Bon état, intérieur frais.

Ouvrage mis en vente et référencé HE 20017 à la librairie Heurtebise. 50 €

David d'Angers produit une quantité de monuments, tombeaux, statues, bustes, et bas-reliefs, dont le célèbre fronton du Panthéon de Paris en 1837. Dans les années 1830, il sculpte une importante série de portraits en médaillons de personnalités contemporaines dans laquelle il applique les principes de la phrénologie à un niveau esthétique.

Ami du poète Aloysius Bertrand, il fait éditer à titre posthume son recueil de poèmes « Gaspard de la nuit » en 1842. Voir article sur ce blog publié en septembre 2012.

(Cf. Wikipedia).

 

 

Buste d'Aloysius Bertrand, au jardin de l'Arquebuse à Dijon.

Buste d'Aloysius Bertrand, au jardin de l'Arquebuse à Dijon.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents