Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


La saga de la famille Pitoëff !

Publié par HEURTEBISE sur 9 Avril 2013, 09:29am

Catégories : #Beaux livres

LENORMAND (H. R) :

« Les Pitoëff, souvenirs ».

Editions Lieutier. 1943. In 12 broché. 205 pages. Une photo portrait de Georges. Plusieurs photos hors texte : mises en scènes au théâtre. Bon état.

Ouvrage référencé HE 671 à la librairie Heurtebise.

 

PITOEFF-1.jpg 

 

 

Georges Pitoëff (né le 4 septembre 1884 à Tbilissi, et mort le 17 septembre 1939 à Bellevue) est un traducteur, acteur, décorateur et metteur en scène de théâtre français d'origine arménienne. Il est également l'un des quatre fondateurs de l'association créée en 1913 : le Cartel des quatre. Il exerçait de nombreuses professions à la fois, étant acteur, metteur en scène, décorateur, traducteur, chef d'une entreprise de vingt-trois salariés (effectif de la troupe d'acteurs en 1922), et aussi père de sept enfants. Seules la musique et la gestion financière lui échappaient. Rigoureux et passionné, son activité était incessante ! (Sources : Wikipédia).

 PITOEFF-2.jpg

 Jean Cocteau et Georges Pitoëff :

 Orphée est une création de la compagnie Pitoëff. Georges Pitoëff, qui signe la mise en scène, joue le rôle d’Orphée ; sa femme Ludmilla joue Eurydice. La pièce est dédiée à leurs enfants, parce qu’ils vivent « de plain-pied avec le mystère » et sont l’exemple de ce public idéal que l’auteur désire pour ses œuvres.
C’est donc toute une famille que Cocteau associe à l’aventure de sa pièce, dont le dénouement heureux (Orphée et Eurydice unis par l’amour revivent dans leur maison comme au paradis) fait l’éloge de l’amour, richesse du cœur dont le poète a trouvé dans son metteur en scène un exemple unique :
« Auprès d’aucun homme de théâtre je n’ai ressenti autant de tendresse. Car on ne pouvait atteindre Georges Pitoëff que par l’amour. Et si on le lui donnait, il vous le rendait au centuple. L’amour fécondait et baignait ses moindres entreprises. »
(Jean Cocteau, hommage à Georges Pitoëff en 1949 pour le 10e anniversaire de sa mort.)

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents