Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la Librairie Heurtebise

Le blog de la Librairie Heurtebise

La librairie Heurtebise est une librairie de livres anciens et d'occasion. Elle publie 6 catalogues annuels. Thèmes : Histoire, Littérature, Philosophie, Sciences, Esotérisme, Médecine, Voyages, Livres Illustrés... Elle publie des informations culturelles en relation avec les métiers du livre.


Le procès de la condamnation de Jeanne d'Arc !

Publié par HEURTEBISE sur 19 Octobre 2012, 08:26am

Catégories : #Beaux livres

OURSEL Raymond :

Le procès de condamnation de Jeanne d'Arc. Préface du RP. Riquet. Le club du meilleur livre. 1956. in 12 relié pleine toile écrue. 1er plat illustré d'une gravure. 233 pages. Plusieurs illustrations d'après les gravures sur bois du XVème siècle. Texte composé en gothique. In fine, un abrégé chronologique. Tirage sur papier alfa Cellunaf. Bon exemplaire joliment relié et bien présenté.

Ouvrage référencé HE 17317 à la librairie Heurtebise.

 Jeanne-d-Arc--2.jpg

Raymond Oursel (Mâcon, 1921 - Mâcon, 30 septembre 20081) est un historien français. Chartiste, il dédie sa thèse aux églises romanes de l'ancien archidiaconé d'Autun (1948) puis soutient une thèse de doctorat ès lettres. Il a été conservateur des archives départementales de Haute-Savoie de 1949 à 1963, directeur des archives de Saône-et-Loire de 1963 à 1986, et professeur à l'Institut catholique de Lyon.

Sa femme Anne-Marie, parfois co-auteur de ses publications, est aussi connue sous le nom de Anne-Marie Oursel-Pons.

Il était l'auteur d'une bonne quarantaine d'ouvrages, dont un certain nombre de très gros volumes; sur les églises romanes, sur les pèlerinages du Moyen Âge (notamment de Compostelle), sur l'art en Saône-et-Loire, en Savoie, en Poitou et dans le Velay. L'un de ces livres, «L'art en Savoie», fut couronné par l'Académie française en 1975. Un autre, «Itinéraires romans en Bourgogne», obtint le prix Bourgogne en 1976. Beaucoup de ces volumes sont parus aux Éditions Zodiaque, et ils ont été traduits en allemand, en italien et en espagnol.

Sources : Wikipédia.

 Jeanne-d-Arc--1.jpg

Le procès de condamnation de Jeanne d’Arc : de février à mai 1431 : Jeanne est jugée à Rouen dans la forteresse du Bouvreuil. Les séances du procès, qui fut d’abord public puis à huis clos, sont consignées par écrit par des notaires qui transcrivent à la fois les questions des juges et les réponses de Jeanne. On a aussi appelé ces documents les minutes du procès. Les historiens aujourd’hui peuvent lire les trois manuscrits originaux, où sont apposées les signatures des notaires. L’un de ces manuscrits se trouve dans la bibliothèque de l’Assemblée Nationale à Paris.

Le procès de nullité ou procès de réhabilitation : de 1452 à 1456, le légat du pape, Guillaume d’Estouteville, et le grand Inquisiteur procèdent à une enquête pour rétablir la vérité sur Jeanne. 115 témoins comparaissent alors : des amis d’enfance, des parents qui ont connu Jeanne à Domrémy, ses compagnons d’armes, les ecclésiastiques qui ont reconnu sa mission à Poitiers en 1429, les habitants d’Orléans et des villes qui ont accueilli Jeanne, les notaires et l’huissier au procès de condamnation, des assesseurs et des bourgeois de Rouen qui l’ont vu mourir. L’enquête est menée avec le plus grand soin. La diversité des témoignages permet de dégager un portrait de Jeanne convergent. De ce procès, l’historien d’aujourd’hui a la chance de posséder trois manuscrits originaux où sont, là aussi, apposées les signatures des notaires.

 Peinture-Jeanne-d-Arc-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents